Bilan_Randonnée du 25 janvier 2015

Boucle de Concessions-Troisième Chute du Carbet

———————————

 COMPTE RENDU

 ———————————

Troisième chute du carbet
Troisième chute du carbet

Chute vraiment impressionnante aujourd’hui, il y avait même des vagues dans le bassin 

MÉTÉO :

  • Niveau de vigilance en cours : vert.
  • Le sentier était très boueux, manifestement il avait plu dans la forêt entre jeudi et dimanche.
baignade à la 3ème chute du carbet
baignade à la 3ème chute du carbet

RDV :

  • Parking Ecomax à 6 h 15

 DÉPART DE LA MARCHE :

  • à 7 h 15.

 PARTICIPANTS :

  • 22

 FIN DE LA MARCHE :

  • 10 h 50

 DURÉE DE LA MARCHE:

  • 3 h 15

 ANIMATEURS :

  • Gérard COSNEFROY, Pierrot MERANCIER,  Ketty MARIE

 COLLATION :

  • Guy ROCHEMONT,  Ranita VOUTEAU et Viviane BOYE

PARCOURS:

  • Réalisation de l’itinéraire prévu par le plan de marche. (Petite différence avec le parcours dessiné sur la carte)
Carte du parcours de la boucle
Carte du parcours

Parcours initialement proposé.

Parcours réalisé, conformément au plan de marche.

Par rapport au circuit dessiné sur la carte ci-contre, nous avons continué un peu plus au nord (6) pour arriver au bord de la falaise de la rivière du Pérou avant de rejoindre le point (7).

Il y a plusieurs variantes possibles.

Sécurité : Aucun incident à déplorer.

Petite réflexion que je n’ai pas pu réprimer.

Un risque qui doit être à l’esprit de tout animateur de randonnée qui se respecte :

la perte en chemin d’un randonneur.

Cela arrive souvent en Guadeloupe (Asosiasyon maron) et le risque n’est peut-être pas suffisamment pris en compte. Il faut avoir à l’esprit que dans tous les cas, c’est l’animateur et lui seul qui a la responsabilité de conduire le groupe. Donc c’est sa responsabilité qui est engagée en cas « d’oubli » d’un randonneur.

L’animateur doit avoir ce risque en permanence à l’esprit et se méfier de son propre fonctionnement qui peut être laxiste ou inconscient ou les deux en même temps… Je ne pense même pas à la notion d’incompétence.

Il est plus facile de mettre en avant l’imprudence des participants que de mettre en doute sa propre aptitude à conduire un groupe. Ce n’est pas toujours facile. On n’a pas toujours envi d’aller au charbon; on n’aime pas entrer en conflit avec les autres, il est plus rassurant d’être bien vu … mais … son job est de conduire le groupe et non d’être conduit par lui.

L’animateur, quand cela est nécessaire, doit faire preuve d’autorité sans autoritarisme et rester serein pour pouvoir résister à certaines pressions inévitables. Il faut également qu’il soit attentif et concentré pendant toute la durée de la randonnée : sens en éveil; suivi permanent de la progression; observation de l’état de fatigue des membres du groupe; comptage fréquent.

 Le risque « zéro » n’existe pas et les conditions pour perdre quelqu’un dans la forêt sont toujours présentes, quel que soit la randonnée. Cependant, en observant quelques règles de bon sens, on peut limiter ce risque.

A l’AACN, il n’est pas question que l’on oublie quelqu’un lors d’une sortie.

 On doit se donner les moyens pour que cela n’arrive jamais. Jusqu’ici, cela ne s’est jamais produit : il faut tout simplement continuer à être vigilant!

 La sécurité doit être au centre de nos préoccupations, facteur essentiel de réussite, de plaisir et de convivialité.

Ketty Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s